Les points à contrôler avant d'acheter une moto

Les points à contrôler avant d’acheter une moto

Avant de procéder à l’achat une moto, il faut savoir les différents points à contrôler sur l’engin. Cela, afin d’éviter d’éventuels soucis qui ne feront que vous faire dépenser encore plus, durant son utilisation et après acquisition.

La vérification du moteur

Un moteur à problème peut vous faire dépenser beaucoup d’argents. Il est donc, nécessaire de bien faire son contrôle avant l’achat. Pour commencer votre vérification, entamez par le démarrage du moteur. Cela doit se faire à froid et de manière instantanée. Vous devrez remarquer les éventuels problèmes que ce soit par le bruit ou par la difficulté de démarrage. Il faut également faire attention, car beaucoup de vendeurs de moto d’occasion procèdent au chauffage du moteur avant votre visite. Cela, afin de cacher les problèmes durant la mise en route du moteur. Cette procédure leur permet également de masquer les bruits gênants qu’on peut avoir sur le moteur à froid. Laissez-la au repos, dans ce cas, avant de redémarrer. Ensuite, vérifiez tous les vis perçus dans le moteur. Si vous constatez un quelconque signe de maltraitance sur ces derniers, c’est que le moteur a déjà subi d’énormes réparations ou est sujet à des dépannages fréquents. Il est également probable que l’entretien ne s’était pas fait correctement et que ce soit un débutant qui ait procédé au dévissage. Ceci étant, n’oubliez pas de contrôler le niveau d’huile ainsi que le liquide de refroidissement. En somme, si vous remarquez des défaillances ou des bruits non conventionnels sur le moteur, après démarrage, passez votre chemin.

Le système électrique et l’embrayage

En vous mettant sur la selle, vous devez remarquer que tous les voyants lumineux sont en marche au démarrage. Toutefois, il est préférable de regarder à partir de la batterie dont les alentours ou le corps ne doit pas faire l’objet d’un dépôt de taches de couleur blanche. Vous devez aussi procéder à un test sur la batterie afin de bien déterminer son état. Pour ce faire, stoppez le moteur et faites un essai en actionnant le phare et le code tout en les mettant en marche successivement, mais de manière instantanée. Un retard de changement de l’intensité sur le faisceau n’est pas bon signe. Cela veut dire que la batterie n’est plus en bon état. Il faut aussi passer par la vérification des blocs électriques. Ce dernier permet à la moto de démarrer au quart de tour. Et enfin, si des voyants ne fonctionnent pas sur le tableau de bord, il peut s’agir d’un souci dans le circuit électrique ou d’une batterie qui est faible. Concernant l’embrayage, il est possible qu’après 8000 km de route, ce dernier soit mort surtout si le motard a trop joué du stunt ou du wheeling. Pour pouvoir vérifier son état, il fait regarder le câble qui va jusqu’au moteur. Ce dernier ne doit pas être trop tendu. Pour les systèmes hydrauliques par contre, donc, sans câble, il faut bien regarder, car il n’est pas évident de faire sa vérification. Pour ce faire, démarrez et essayez l’embrayage en marche, en passant du 5ème au 6ème avec un moteur qui devrait faire 5000 tours par minute. Ensuite, procédez à une accélération à froid. Dans le cas où les voyants du tableau de bord indiquent des données normales alors que l’accélération n’est pas très francs, c’est que l’embrayage n’est pas en bon état.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *